Etanchéité et fuites
Unsere Normen

Exécution de la mesure de fuite d'air

Pour produire une sur- ou sous-pression toutes les ouvertures dans la section d'essai de la gaine ou de l'échantillon doivent être scellées hermétiquement avec des moyens appropriés. La pression est contrôlée par un indicateur et doit être maintenue constante. Si une pression d'essai puisse être construite et maintenue, la quantité de fuite d'air est lue au moyen d'un débitmètre. Du fait que le silicone ou les joints pourraient céder à la pression, la pression d'essai doit être maintenue un certain temps de telle sorte que des fuites éventuelles puissent être détectées.

La pression est générée par un ventilateur réglable, qui est relié au réseau d’essai par l'intermédiaire d'un tuyau. La pression d'essai est surveillée et contrôlée par un manomètre de pression différentielle (Dwyer).  Si les tolérances spécifiées sont dépassées, les points de fuite peuvent être rendues visibles par de la fumée ajoutée au ventilateur. Si les fuites ont été identifiées, une amélioration peut être obtenue par colmatage. Autrement un dé- et remontage de la section est nécessaire.

La pratique montre toutefois, qu’il est difficile de corriger valablement après coup, les défauts de fabrication ou de montage.

 

► Réglementation d'essais 
► Exemple d'une réglementation générale de fuites d'air 
► Table des fuites d'air admissibles selon SN EN 1507:2006 
► Pression d'essai recommandée
► Facteurs de fuite

► toute la documentation

<< retour